À propos

blank
Strutt Films est né en 2012 afin de produire le long métrage Fever, sorti au cinéma en France le 7 octobre 2015. Le film a voyagé dans différents festivals à travers le monde, est sorti aux Etats-Unis et a notamment remporté une Mention Spéciale du Jury au festival d’Oldenburg (Allemagne) ainsi que le Prix d’Interprétation Masculine au festival de Mumbai (Inde). Parallèlement à la préparation du prochain film de Raphaël Neal, Strutt Films produit des courts métrages et des clips musicaux.
blank

Raphaël Neal (fondateur – producteur)
Fever est son premier long métrage. Son travail photographique, composé essentiellement de portraits et d’autoportraits, est exposé et publié en France comme à l’étranger depuis 2005. Explorant certains thèmes récurrents (la solitude et la séduction, l’ennui et l’imposture), ses images ont une forte dimension cinématographique : depuis la série de fausses photos d’exploitations entamée en 2001, Bates Productions, en passant par ses autoportraits dans la nature, IKWIG!, jusqu’à la série en cours, Rescapee, qui s’inspire des objets de collections liés au cinéma. Sa série de qui aurais-je crainte ? a récemment fait l’objet d’une publication aux éditions du Bec en l’Air. Parallèlement à ce travail, Raphaël apparaît régulièrement au cinéma (chez Claire Denis, Claude Chabrol, Sofia Coppola, Bertrand Bonello ou Alexander Sokourov). Pour voir le travail photographique de Raphaël Neal : raphaelneal.com

mathilde-TrichetMathilde Trichet (productrice)
A sa sortie d’HEC, Mathilde Trichet a fait du contrôle de gestion au sein du groupe Vivendi/Canal+, notamment pour la Sofica Gimages. Elle s’est ensuite investie en « free-lance » dans le cinéma d’auteur, accompagnant le développement et la production de projets pour diverses sociétés indépendantes : Capricci Films (Albert Serra, Dominique Marchais, HPG), Revolt Cinéma (Lech Kowalski), Alice Films (Laurent Bécue-Renard), Ad Libitum (Dominique Cabrera), Libre Cours (Henri-François Imbert). De 2010 à 2013, elle a fait partie de l’équipe « Paris Project », la plateforme de coproduction du festival Paris Cinéma, et co-coordonné la revue Capricci. Parallèlement, elle a travaillé au lancement du magazine Sofilm et traduit À la conquête d’Hollywood, Le Guide du scénariste qui valait un milliard de Joe Eszterhas, paru en 2014 chez Capricci. Elle travaille avec Raphaël Neal depuis 2013. Elle a rejoint Strutt Films en 2015.